Le Moniteur des pharmacies n° 3194 du 14/10/2017
 

HOMÉOPATHIE

Expertise

Ouverture

ANNE-HÉLÈNE COLLIN 


Cette fois, c’est l’EASAC, le Conseil scientifique des académies des sciences européennes, qui a émis, le 20 septembre, un avis sévèrement négatif sur l’homéopathie. Les arguments ne sont pas nouveaux : absence d’efficacité (ou effet placebo), retard de consultation ou de prise en charge par un traitement approprié, risque de perte de confiance des patients et du public en une médecine allopathique. Le conseil scientifique recommande donc de durcir les demandes d’autorisation de mise sur le marché et les conditions de remboursement des médicaments homéopathiques. Une position que dénonce le syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF), reprochant notamment à l’EASAC son manque d’impartialité. En allant jusqu’à qualifier l’homéopathie de nocive, le groupe de travail s’est attiré les foudres des homéopathes : « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK