Le Moniteur des pharmacies n° 3193 du 07/10/2017
 

ÉDITORIAL

Edito

PAR MATTHIEU VANDENDRIESSCHE,

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT


Les officinaux ne sont pas des souris de labo. Mais ce n’est pas vraiment cela qui disqualifie l’expérimentation sur la dispensation d’antibiotiques à l’unité menée par l’Inserm. Ou tout au moins ses résultats récemment publiés (voir page 11). Au sein même de l’Institut de recherche scientifique, on s’interrogeait déjà sur la pertinence de porter ce travail sur certaines classes d’antibiotiques. L’association amoxicilline et acide clavulanique comporte une dizaine d’indications, mais une seule posologie quotidienne… Autrement dit, à durée de prescription égale, les conditionnements sont correctement ajustés. Mais la réalité de la prescription est tout autre. Et c’est aussi du côté des patients qu’il faut se tourner. Suivent-ils vraiment leur traitement jusqu’au bout ? Oui, l’affirment-ils en tout cas aux enquêteurs de l’Inserm, au terme de leur traitement. Des patients exemplaires ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK