Le Moniteur des pharmacies n° 3191 du 23/09/2017
 

Expertise

Pharmacologie

MAÏTENA TEKNETZIAN 

On distingue deux types d’inhibiteurs calciques : ceux à effet vasodilatateur et ceux à effet cardiaque prédominant. Ces derniers sont davantage impliqués dans les interactions médicamenteuses.

MÉCANISME D’ACTION Blocage des canaux calciques Les inhibiteurs calciques, ou antagonistes calciques, bloquent les canaux calciques exprimés notamment au niveau des cellules musculaires lisses artérielles et du cœur. Ils empêchent l’influx de calcium dans ces cellules, et donc la contraction des fibres musculaires lisses et cardiaques. En fonction de leur tropisme, on distingue deux types d’inhibiteurs calciques : - les dihydropyridines (identifiées par leur DCI se terminant par -dipine), sélectives des canaux calciques des cellules des parois vasculaires. Elles exercent un effet vasodilatateur au niveau artériel et coronarien - les phénylalkylamines (représentées par le vérapamil) et les benzothiazines (diltiazem), à tropisme vasculaire mais surtout cardiaque prédominant (notamment pour le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK