Le Moniteur des pharmacies n° 3191 du 23/09/2017
 

Edito

Edito

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF


Que resterait-il des trois piliers « irréfragables » de l’exercice officinal – monopole, capital, maillage territorial – si les recommandations de la Cour des comptes*, car il ne s’agit bien que de recommandations, étaient mises en application ? La réponse tient en quatre lettres : rien. En revanche, les pharmaciens auraient une bonne raison de déclencher un nouveau 30 septembre 2014. Pour la Cour, les coûts de distribution des médicaments, en particulier des génériques, sont colossaux. La tentation de les réduire est irrésistible. Certes, mais c’est oublier que les pouvoirs publics ont viscéralement besoin d’augmenter la consommation des génériques. Donc besoin pour cela des pharmaciens. Autre solution pour réduire ces fameux coûts de distribution : rationaliser un réseau officinal « surdimensionné » qui rend un service « apprécié », mais au prix de « coûts ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK