Le Moniteur des pharmacies n° 3190 du 16/09/2017
 

Temps Forts

Ouverture


Le décret du 3 août 2017 renforce la répression contre la provocation, la diffamation et les injures sexistes, homophobes, racistes, handiphobes au sein de l’entreprise. Un tel comportement expose son auteur à une amende de 5e catégorie pouvant aller jusqu’à 1 500 euros, et 3 000 euros en cas de récidive. Le défenseur des droits et les associations accompagnent les victimes dans leur démarche.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK