Le Moniteur des pharmacies n° 3190 du 16/09/2017
 

Temps Forts

Ouverture


« En entérinant l’acte de dispensation comme soin de premier recours, les signataires de l’avenant conventionnel enferment le pharmacien dans un rôle de distributeur de boîtes, dont la seule prestation de service possible serait l’entretien pharmaceutique. Le peu d’attrait, de la part des patients et des pharmaciens vers ces entretiens, montre à quel point l’avenir de la profession est pris en compte par les négociateurs !  », s’est énervée l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) dans un communiqué publié le 8 septembre, faisant suite à la signature de l’avenant 11 à la convention pharmaceutique.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK