Le Moniteur des pharmacies n° 3189 du 09/09/2017
 

Expertise

Questions de comptoir

ANTOINE CARPENTIER 


réponse L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a mis en place le 30 juin 2011 un groupe de travail chargé de l'évaluation des risques et bénéfices nutritionnels de l'ensemble des édulcorants intenses, dont la stévia fait partie. Ce travail ne démontre aucun bénéfice de la consommation d’édulcorants intenses sur le contrôle du poids, la glycémie chez les sujets diabétiques ou l’incidence du diabète de type 2. Dans son évaluation du 9 janvier 2015, l’Anses met en évidence le déficit de données pertinentes sur les bénéfices potentiels de la consommation d’édulcorants. Pourtant, ces derniers sont utilisés très largement et depuis 20 ans dans l’alimentation. L’agence souligne que les populations spécifiques (sujets diabétiques, consommateurs réguliers) n’ont pas fait l’objet de suffisamment de travaux. Il apparaît ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK