Le Moniteur des pharmacies n° 3189 du 09/09/2017
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE DROUADAINE 


Les résultats de l’étude épidémiologique PURE, d’envergure mondiale, publiée dans The Lancet et présentée au congrès de la Société européenne de cardiologie, remettent en cause les recommandations nutritionnelles actuelles. La consommation de matières grasses n’augmenterait pas la mortalité. Ainsi, les participants dont la consommation de graisses était la plus faible avaient la mortalité la plus élevée, tandis que la plus faible mortalité était observée pour les plus fortes consommations. En revanche, la relation était inversée avec la consommation d’hydrates de carbone : une forte consommation étant associée à une mortalité plus élevée. D’après une modélisation, les chercheurs ont indiqué qu’un remplacement de 5 % de l’apport calorique venant des hydrates de carbone par des acides gras poly-insaturés conduirait à une diminution de la mortalité de 12 %. La consommation de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK