Le Moniteur des pharmacies n° 3188 du 02/09/2017
 

Expertise

Questions de comptoir

ANTOINE CARPENTIER 


réponse Il n'est pas recommandé de découper les dispositifs transdermiques pour des raisons d’efficacité et de sécurité. La nicotine étant volatile, la biodisponibilité de la spécialité en serait modifiée (exactitude de la dose). Les patchs deviennent moins efficaces s'ils ne sont plus étanches. Une réaction locale d’irritation pourrait se produire par contact direct avec le principe actif. Une telle utilisation est d’ailleurs hors AMM. Les médicaments sont développés dans la forme galénique optimale pour leur emploi. Il sera toujours préférable d'utiliser une alternative thérapeutique si elle existe, plutôt que d'altérer la forme galénique de la spécialité initialement considérée. Sources : Tabac info service ; Laboratoires Pierre Fabre ; notice patient ANSM.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK