Le Moniteur des pharmacies n° 3185 du 08/07/2017
 

QU’EST-CE QUE JE RISQUE SI…

Stratégies

Vos droits

ANNE-CHARLOTTE NAVARRO   

La période des départs en congés suscite souvent de nombreuses questions. Il existe un risque pour le salarié qui ne respecte pas les dates qui lui ont été attribuées.

Cassandra avait demandé de partir en vacances du 29 juillet au 21 août 2017. Mais Nicolas, le titulaire, lui a accordé ses congés payés du 5 au 28 août 2017. Cette période ne convient pas à Cassandra. Que risque-t-elle si elle part effectivement du 29 juillet au 21 août 2017 ? L’article 25 de la convention collective dispose que le salarié doit bénéficier, pendant la période du 1er mai au 31 octobre, d’au moins 18 jours ouvrables continus. Le texte ajoute qu’il revient à l’employeur de fixer l’ordre des départs en vacances selon les critères suivants : les nécessités du service, la situation de famille, l’ancienneté, les impératifs des salariés multiemployeurs, les disponibilités du conjoint. Il est à noter que les salariés mariés ou pacsés travaillant dans la même entreprise ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK