Le Moniteur des pharmacies n° 3184 du 01/07/2017
 

ANTIRÉTROVIRAUX

Expertise

Ouverture

ANNE DROUADAINE 


Un tiers des personnes sous traitement antirétroviral (ARV) souhaitent qu’on leur propose un entretien pharmaceutique. C’est l’un des enseignements de deux enquêtes sur le rôle du pharmacien dans le parcours de soins des personnes vivant avec le VIH, menées par le Dr Christine Jacomet du CHU de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) pour le groupe Médicaments/Pharmaciens de la Société française de lutte contre le Sida. Ainsi, 1137 personnes sous ARV ont répondu à un autoquestionnaire en octobre 2016. Les candidats à un entretien pharmaceutique étaient des personnes plutôt anxieuses, dont la charge virale était moins souvent indétectable ou qui avaient une expérience moins longue avec les antirétroviraux. Les raisons motivant cet entretien pharmaceutique étaient l’amélioration du suivi et de l’observance, des connaissances plus poussées permettant une meilleure gestion du traitement et une relation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK