Le Moniteur des pharmacies n° 3184 du 01/07/2017
 

Expertise

Dialogue

MATTHIEU DRUEL 

L’arrivée des beaux jours ne doit pas faire oublier qu’une exposition solaire excessive peut avoir des conséquences parfois graves. Quelques conseils suffisent pour garantir une protection et un comportement adaptés.

1 Savez vous l'utiliser ? ANNA, 18 ANS : Je voudrais un complément alimentaire pour préparer ma peau au soleil. LE PHARMACIEN : Vous avez aussi pensé à une protection solaire… - C’est vraiment nécessaire ? Les compléments alimentaires dits préparateurs solaires (Œnobiol, Phytobronz…) contiennent des caroténoïdes (pour le hâle), des huiles (bourrache, onagre… contre le dessèchement cutané) et des antioxydants (contre les radicaux libres et le vieillissement cutané). Ils sont à débuter 15 jours avant l’exposition solaire et à prolonger 15 jours après. Le hâle superficiel qu’ils induisent ne protège pas des effets néfastes profonds des UV et ne dispense pas du recours à une protection solaire adaptée en fonction du phototype et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK