Le Moniteur des pharmacies n° 3184 du 01/07/2017
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


Dans son récent état des lieux sur le prix des médicaments anticancéreux, l’Institut national du cancer (INCa) chiffre à 89 le nombre de molécules qui pourraient recevoir une AMM ou une extension d’indication dans les deux prochaines années. De nouvelles classes thérapeutiques sont notamment dans les tuyaux pour le cancer du sein, du poumon, du colon-rectum, de l’ovaire, mais aussi dans les mélanomes, le myélome multiple ou la leucémie lymphoïde chronique. Les thérapies ciblées ne sont pas en reste, avec l’arrivée attendue de nombreuses molécules: anti-PARP, anti-PI3K, anti-ALK, anti-EGFR, anti-MEK, anti-BRAF, anti-VEGFR… L’immunothérapie spécifique pourrait mettre à profit les CAR-T (chimeric antigen receptor T), ouvrant de nouvelles perspectives thérapeutiques en hématologie essentiellement. Ces lymphocytes T génétiquement modifiés et préparés in vitro pour reconnaître des cellules tumorales vont, une fois réinjectés au ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK