Le Moniteur des pharmacies n° 3183 du 24/06/2017
 

ÉCONOMIE

Temps Forts

Enjeux

FRANÇOIS POUZAUD 

Vu sous l’angle des services et des nouvelles missions qui y sont attachés, et non plus de la seule marge de dispensation, le médicament reste un axe intéressant pour le renforcement économique de l’officine. Explications.

Faut-il jouer les Cassandre à la veille d’une réunion capitale ? Pour le 12 juillet prochain, l’Assurance maladie et les syndicats pharmaceutiques devront avoir posé les bases de nouveaux honoraires pour continuer à dégager la pharmacie de l’ornière des baisses de prix sur les médicaments remboursables. L’ambition de la nouvelle convention est de favoriser un exercice plus serein pour le pharmacien reconnu comme un professionnel de santé, spécialiste du médicament. « Une autoroute s’ouvre devant les pharmaciens. Ils continueront à vivre du médicament, à condition qu’ils rendent les services de santé qu’on leur demande : bilans de médication, vaccinations, coordination des soins… », lâche Christian Grenier, président de Federgy (syndicat des groupements). Selon lui, mettre le cap sur les services à valeur ajoutée est d’autant plus nécessaire que les rémunérations complémentaires sur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK