Le Moniteur des pharmacies n° 3183 du 24/06/2017
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


Faut-il prescrire un inhibiteur de la pompe à protons (IPP) à tous les patients âgés qui prennent de l’aspirine à visée antiagrégante ? Oui, si l’on en croit une étude prospective britannique parue dans The Lancet. Elle a inclus 3 166 patients âgés de plus de 75 ans, qui ont présenté 405 premiers événements hémorragiques au cours de 13 509 patients-années* de suivi. Si le risque d’hémorragie non majeure n’est pas corrélé à l’âge, il n’en va pas de même pour celui d’hémorragie majeure, qui augmente fortement avec l’âge. Ainsi, par rapport à des sujets de moins de 75 ans, les patients âgés de plus de 75 ans ont dix fois plus de risque de faire une hémorragie digestive haute avec séquelles ou fatale. Les auteurs estiment que le nombre de patients à traiter ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK