Le Moniteur des pharmacies n° 3182 du 17/06/2017
 

ENTRETIEN

Temps Forts

Interview

PROPOS RECUEILLIS PAR MAGALI CLAUSENER 

Le 7 janvier 2015, Patrick Pelloux, médecin urgentiste et collaborateur à Charlie Hebdo, est l’un des premiers à arriver sur les lieux de l’attentat contre le journal satirique. Un traumatisme dont il parle dans son livre, « L’instinct de vie » (Ed. Cherche-Midi). Et que les événements récents remettent en lumière.

Après un traumatisme comme celui que vous avez vécu, peut-on se reconstruire seul ? P.P. Le traumatisme dure plus longtemps qu’on veut bien le dire. Avant les attentats, on était dans une logique où un psychotraumatisme durait quelques heures. En fait, c’est plus ou moins long avec des phases aiguës durant un an. Chacun se reconstruit, c’est un processus individuel, mais il faut accepter d’être aidé. C’est une illusion de penser qu’on va s’en sortir tout seul. Il s’agit de soins, d’étude des signes cliniques. Cela ne s’improvise pas. Un suivi des victimes est nécessaire six mois et un an après. Le pharmacien a-t-il un rôle à jouer auprès des victimes ? ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK