Le Moniteur des pharmacies n° 3182 du 17/06/2017
 

TRIBUNE

Vous avez la parole

Vous avez la parole

CLAUDE LE PEN, PROFESSEUR DE SCIENCES ÉCONOMIQUES À L’UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE ET CONSULTANT POUR IMS HEALTH


C’est donc à la nouvelle ministre de la Santé que reviendra l’honneur de ratifier l’accord conventionnel qui n’a pu être bouclé avant les élections. Le protocole d’accord, signé le 27 avril et portant sur le volet métier, marque toutefois une nouvelle étape dans la mutation profonde de la profession en France. A contre-courant d’une tendance dominante en Europe, caractérisée par l’ouverture du capital, la vente par internet, la sortie du monopole des produits de prescription médicale facultative, la vente de toutes sortes de produits non médicaux dans l’espace « over the counter », l’assouplissement ou la suppression du numerus clausus et une rémunération indexée sur les ventes, la France a fait le choix d’un modèle différent consacrant le pharmacien comme un professionnel de la santé « à part entière ». ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK