Le Moniteur des pharmacies n° 3181 du 10/06/2017
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


L’anti-épileptique prégabaline (Lyrica) est-il associé à un risque accru de malformations congénitales majeures ? Une précédente étude européenne, publiée en 2016 dans Neurology et menée sur une base de 164 grossesses exposées, semblait suggérer que oui. Mais une étude américaine beaucoup plus vaste, également publiée dans Neurology, vient de démontrer le contraire. L’analyse de 650 grossesses exposées au premier trimestre ne montre pas de différence statistiquement significative par rapport aux grossesses non exposées. Ces résultats ne confirment donc pas la tératogénicité de la molécule, « mais ils n’excluent pas la possibilité d’une hausse modeste de ce risque », concluent les auteurs. D’après le CRAT (centre de référence sur les agents tératogènes), les données publiées chez les femmes enceintes exposées à la prégabaline en cours de grossesse sont nombreuses, et « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK