Le Moniteur des pharmacies n° 3181 du 10/06/2017
 

ÉLECTIONS

Temps Forts

Enjeux

LOAN TRANTHIMY  

L’Assemblée nationale renouvelle ses députés les 11 et 17 juin. Sur les 7 882 candidats, figurent vingt officinaux qui se lancent dans la bataille. S’ils sont élus, ils seront appelés à voter plusieurs textes réglementaires qui vont impacter directement la profession.

Pour la première fois depuis 2002, le nombre de prétendants à la députation a battu en 2017 un record avec 7 882 candidats pour 577 sièges à conquérir. Comme en 2012, il faudra compter sur des candidats pharmaciens d’officine, titulaires ou adjoints. Selon le décompte du ministère de l’Intérieur, vingt officinaux de tous bords politiques, pour moitié hommes et femmes, vont solliciter la confiance de leurs électeurs. Novices ou aguerris à la politique comme l’emblématique Catherine Lemorton, socialiste et présidente sortante de la commission des Affaires sociales de l’Assemblé nationale, les pharmaciens, une fois élus, seront amenés à voter plusieurs réformes qui toucheront la profession. La première et non la moindre concerne le Code du travail. Selon Edouard Philippe, Premier ministre, un projet de loi d’habilitation sera soumis au ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK