Le Moniteur des pharmacies n° 3180 du 03/06/2017
 

Edito

Edito

PAR MATTHIEU VANDENDRIESSCHE,

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT


Maîtrise de l’injection, aménagement d’un espace adéquat, vérification des contre-indications… ce ne seront pas les seules précautions à prendre par les pharmaciens qui se lanceront dès l’automne prochain dans l’expérimentation sur la vaccination antigrippale à l’officine. Ils auront aussi à marcher sur des œufs pour se prémunir des foudres de la profession infirmière. Ses syndicats, la FNI* et le Sniil*, sont revenus, à coup de communiqués, sur cette avancée pharmaceutique. En des termes pas piqués des vers, tant pour ce qui concerne la rémunération obtenue que pour ce que ce nouvel acte officinal pourrait leur faire perdre de prérogatives. Pour les infirmiers, la barrière cutanée est la ligne rouge à ne pas franchir ! En fait, le courroux infirmier remonte à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK