Le Moniteur des pharmacies n° 3179 du 28/05/2017
 

Temps Forts

Ouverture


Réalisée en mars 2017, l’enquête Vidal sur la prescription en dénomination commune internationale (DCI) révèle que les habitudes de prescription ont en effet évolué. La prescription dite mixte (DCI et nom de marque) a fortement augmenté chez les médecins grâce aux logiciels paramétrés : 51 % en 2017 contre 19,1 % en 2014. Derrière cette évolution se cache néanmoins une tendance plus inquiétante pour les pharmaciens. Malgré les campagnes d’information de l’Assurance maladie, le recours à la mention « non substituable » (NS) demeure fréquent : 90 % des médecins généralistes interrogés déclarent l’utiliser et à la même fréquence qu’avant la prescription en DCI. Ce sentiment est confirmé chez les officinaux : 40 % des pharmaciens déclarent que la mention est apposée à la même fréquence qu'avant.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

La rentrée sera-t-elle pour vous l'occasion de mettre en place des nouveautés à l'officine (management, services aux patients, etc.) ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...