Le Moniteur des pharmacies n° 3177 du 13/05/2017
 

GARDES

Temps Forts

Focus

OLIVIER JACQUINOT 


Depuis décembre dernier, Emmanuel Duclos, associé dans l’une des deux pharmacies de Salbris (Loir-et-Cher), fait la grève des gardes de nuit. « C'est la seule solution que j'ai pour interpeller les pouvoirs publics sur une question essentielle : la sécurité des officines ! », justifie-t-il. Et plus précisément, la vérification de l'identité des patients pour les urgences de nuit. Jusqu'à 2003, la police de Salbris assurait cette mission. Puis, après la fermeture du commissariat, ce fut la gendarmerie. Mais face à la multiplication des missions et la réduction de ses moyens, la gendarmerie a elle aussi renoncé à cette tâche, fin 2016. Et préconise la sécurisation des officines par des sas et des vitres pare-balles. « C'est l'Etat ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...