Le Moniteur des pharmacies n° 3177 du 13/05/2017
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE DROUADAINE 


Le premier cas d’allergie au cannabis, IgE dépendante, a été publié en 1971. Depuis quelques années, un nombre croissant d’allergiques au cannabis souffrent également d’allergies croisées démontrées. Ce syndrome cannabis-fruits/légumes est dû à une protéine de transfert lipidique non spécifique « Can s 3 ». Cet allergène, stable, résistant à la chaleur et fonctionnel dans le tractus gastro-intestinal, peut être responsable d’un syndrome oral (sensation de picotements, démangeaisons parfois accompagnées d’angiœdème au niveau des muqueuses oropharyngées ou des lèvres), mais aussi de réactions généralisées (urticaire, dyspnée et anaphylaxie). Des allergies croisées ont ainsi été décrites avec des fruits de la famille des rosacées (pêche, pomme, cerise), la noisette, la tomate et parfois des agrumes, comme l’orange et le pamplemousse. Une réactivité croisée avec des céréales, des boissons alcoolisées (bière et vin), le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK