Le Moniteur des pharmacies n° 3174 du 22/04/2017
 

CONJONCTURE

Services

Transactions

FRANÇOIS POUZAUD 

L’année 2017 ne doit pas être celle de l’attentisme qui est traditionnellement de mise en période d’élection. La remontée des taux pour les acquéreurs et la perspective d’une fiscalité plus lourde pour le vendeur en 2018 incitent à concrétiser un projet de transmission avant la fin de l’année.

Lors de la soirée de présentation des prix de cession des officines 2016 à la faculté de pharmacie de Paris-V, Jean-Christophe Hurel, président du directoire d’Interfimo, a expliqué « qu’il serait une erreur, pour les vendeurs comme pour les acquéreurs, de patienter et d’attendre 2018 pour procéder à des opérations de vente et d’achat ». Ce conseil est motivé par des raisons financières et fiscales. « Il n’y a pourtant rien de plus à attendre de l’évolution des taux d’intérêt et de la fiscalité », ajoute-t-il. En effet, l’idée d’un impôt unique de 30 % (prélèvements sociaux inclus) ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...