Le Moniteur des pharmacies n° 3174 du 22/04/2017
 

Temps Forts

Ouverture


La Commission européenne veut faire adopter un « test de proportionnalité » pour chaque nouvelle réglementation relative aux professions entrant dans le champ de la directive « qualifications », dont celle de la santé. L’objectif est de prévenir toute contrainte indue qui pèserait sur les professionnels et ferait obstacle à la libre circulation des services. Ce projet inquiète le Centre national des professions libérales de santé (CNPS). « Le danger d’une telle démarche, si elle était étendue aux professions de santé, serait une déréglementation générale du secteur, avec d’un côté un grave danger d’ubérisation pour les professionnels, et de l’autre, des risques inconsidérés pour la qualité des soins et la sécurité des patients », prévient le CNPS qui refuse l’extension de ce projet au secteur de la santé.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, compte tenu de l’évolution du métier, que les services, nouvelles missions et activités spécialisées de l’officine prendront l’ascendant sur le médicament lui-même ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...