Le Moniteur des pharmacies n° 3172 du 08/04/2017
 

Expertise

Questions de comptoir


Estimer la part de la grippe dans les décès ne peut être que le résultat d’une approximation. En effet, rares sont les personnes décédées après une grippe qui ont eu un prélèvement rhinopharyngé et une analyse virologique, seule méthode fiable pour prouver la véracité de la grippe. De plus, la plupart des décès de malades grippés sont dus à la décompensation d’une maladie chronique pré-existante. Cette décompensation survient souvent plus d’une dizaine de jours après le début des symptômes de grippe et le lien entre grippe et décompensation peut passer inaperçu. La méthode la moins mauvaise consiste à évaluer l’excès de mortalité en période épidémique grippale et à quantifier la part de la grippe dans cet excès. En se basant sur la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK