Le Moniteur des pharmacies n° 3170 du 25/03/2017
 

PARCOURS

Services

Transactions

FRANÇOIS POUZAUD 

Avoir l’esprit d’entreprise, apporter du piment à son exercice professionnel pour éviter de tomber dans la routine, telles sont les motivations de Jacques Nadaud. A 44 ans, ce pharmacien charentais a décidé de vendre et de se réinstaller, en défiant tous les obstacles.

Confortablement installé à Angoulême (Charente), en association, dans une pharmacie de 1,9 M€ de chiffre d’affaires quasi désendettée, Jacques Nadaud aurait pu continuer à « ronronner » dans une affaire prospère, tout en profitant des avantages de l’association (partage des responsabilités, davantage de temps libre…). Mais c’est mal le connaître. «   J’avais peur de m’ennuyer, le fait d’arriver au terme de l’emprunt d’acquisition a été un déclic   », explique-t-il. A 6 mois de l’échéance du prêt, il vend ses parts à son associé et plie bagage pour s’installer à Perpignan (Pyrénées-Orientales) où, sur un coup de cœur, il achète deux mois plus tard une pharmacie. « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...