Le Moniteur des pharmacies n° 3169 du 18/03/2017
 

PRODUITS DE CONTRASTE

Expertise

Ouverture

YOLANDE GAUTHIER 


Le Comité pour l’évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne du médicament vient de recommander la suspension d’AMM de quatre agents de contraste à base de gadolinium, utilisés par voie intraveineuse lors des IRM (imagerie par résonance magnétique). Il s’agit de l’acide gadobénique (présent dans Multihance), du gadodiamide (Omniscan), de l’acide gadopentétique (Magnevist) et du gadoversetamide (non commercialisé en France). Cette recommandation résulte d’études apportant des preuves convaincantes de l’accumulation de faibles quantités de gadolinium dans le cerveau, et ce plusieurs mois après l’injection. Il s’agit d’une mesure de précaution. Le PRAC note que, même si aucun symptôme, ni maladie n’ont été rapportés, les données quant aux effets à long terme sur le cerveau sont limitées. Il précise que le dépôt de gadolinium dans d’autres organes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK