Le Moniteur des pharmacies n° 3168 du 11/03/2017
 

Expertise

Dialogue

NATHALIE BELIN 

Fréquente, la sécheresse oculaire est responsable d’inconfort et de troubles visuels. Les substituts lacrymaux en constituent le principal traitement. Mais dans certains cas, un avis médical s’impose.

1 Quels sont vos symptômes ? – Un homme de 40 ans : J’ai l’impression d’avoir du sable dans les yeux. – Le pharmacien : Est-ce fréquent ? Avez-vous d’autres symptômes ? – Ça m’arrive parfois, mais là, c’est assez douloureux et je vois trouble. Toute douleur ou baisse de l’acuité visuelle, même modérée, nécessite un avis ophtalmologique. Les signes cliniques d’une sécheresse oculaire ne sont pas spécifiques et peuvent se retrouver en cas de blépharite ou de conjonctivite allergique, par exemple. En cas de doute ou en l’absence d’efficacité des substituts lacrymaux, recommander un avis médical. 2 Portez-vous des lentilles ? Une jeune femme de 25 ans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous de la visibilité sur votre marge pour 2018, après application de la nouvelle rémunération des officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...