Le Moniteur des pharmacies n° 3167 du 04/03/2017
 

Expertise

Questions de comptoir

YOLANDE GAUTHIER 


réponse Deux cas de syndromes de ce type ont été pour l’instant recensés, aux Etats-Unis, chez des femmes utilisant des coupes menstruelles. Le syndrome du choc toxique (SCT) est un évènement qui reste rare, même si le Centre national de référence des staphylocoques à Lyon note une augmentation du nombre de cas (22 en 2015, 5 en 2004). Le SCT survient au cours des règles lors de l’utilisation de dispositifs vaginaux chez des patientes souvent jeunes, en bonne santé et porteuses de Staphylococcus aureus producteurs d’une toxine pathogène au niveau vaginal. C’est le passage de cette toxine dans la circulation systémique qui déclenche le choc. Les symptômes qui doivent alerter sont une fièvre élevée soudaine (> à 38,9°C), des vomissements, une diarrhée, une sensation de malaise avec céphalée, une éruption ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK