Le Moniteur des pharmacies n° 3167 du 04/03/2017
 

ROSP

Temps Forts

Enjeux

LOAN TRANTHIMY  

Pour toucher la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) sur les génériques, les pharmaciens devront respecter de nouvelles règles. Celles-ci ont été fixées dans deux avenants conventionnels, paraphés le 22 février par les syndicats FSPF et USPO.

Comme les années précédentes, deux textes ont été signés pour 2017. L’avenant 10 à la convention pharmaceutique de 2012 mentionne les molécules suivies pour le calcul de la ROSP et celles pour lesquelles une stabilité de la délivrance est demandée pour les personnes âgées (voir tableau p.16). L’avenant 11 énumère les objectifs de substitution et les molécules retenues pour leur calcul (voir tableau p.15). Comme annoncé dans Le Moniteur des pharmacies du 18 février dernier, le taux national de substitution pour 2017 se stabilise à 86 %. Par ailleurs, les partenaires conventionnels se sont entendus sur une nouvelle liste de molécules à fort potentiel d’économies. Ainsi, l’aripiprazole, la quétiapine ou encore le valganciclovir font leur entrée. Neuf molécules sont toujours exclues des calculs individuels, dont plusieurs antiépileptiques (lamotrigine, valproate de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Parvenez-vous à rassurer vos patients sous Lévothyrox ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...