Le Moniteur des pharmacies n° 3167 du 04/03/2017
 

ÇA N’ARRIVE QU’AUX PHARMACIENS…

Stratégies

Vos droits

ANNE-CHARLOTTE NAVARRO 

La direction d’un centre commercial a rédigé et donné des coupons de réduction à des clients et une pharmacie de la galerie marchande les a acceptés. Celle-ci s’expose à une sanction disciplinaire.

LES FAITS La pharmacie Z. se situe dans un centre commercial. Du 6 au 20 septembre 2014, celui-ci a distribué au public un « chéquier privilège » comportant 20 offres, dont une valable à la pharmacie. Le client pouvait, sur présentation du coupon, bénéficier de 3 euros de réduction à partir de 15 euros d’achats. Il indiquait « offre non cumulable, hors ordonnances médicales et promotions en cours ». Informé de l’opération, le président du conseil de l’Ordre porte plainte à l’encontre du pharmacien. LE DÉBAT Il estime en effet que la participation du pharmacien à ce type d’animation est contraire au Code de déontologie. Ce texte interdit au pharmacien de « solliciter la clientèle par des procédés contraires à la dignité de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, compte tenu de l’évolution du métier, que les services, nouvelles missions et activités spécialisées de l’officine prendront l’ascendant sur le médicament lui-même ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...