Le Moniteur des pharmacies n° 3165 du 26/02/2017
 

INFORMATIQUE

Temps Forts

Enjeux

MAGALI CLAUSENER 

Les données relatives aux clients sont un gisement qui peut échapper aux officines. En effet, leur exploitation n’est pas toujours transparente. Les éditeurs de logiciel sont pointés du doigt.

Chaque jour, les pharmacies enregistrent de multiples données sur les médicaments et les dispositifs médicaux délivrés, ainsi que sur les produits de parapharmacie vendus. Mais à qui appartiennent ces données ? Qui peut les exploiter et comment ? Des questions soulevées le 14 février lors d’une réunion entre le ministère de la Santé, les syndicats de pharmaciens, les groupements, l’Ordre et la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés). « Les données appartiennent aux pharmaciens et pas aux éditeurs. Or, certains récupèrent ces données sans le dire aux pharmaciens ou font figurer dans leurs conditions générales la possibilité pour les pharmaciens de déléguer à l’éditeur toute la maîtrise des données. Des éditeurs exploitent eux-mêmes les données et les revendent aux laboratoires, relate Gilles Bonnefond, président de l’USPO, qui a assisté à la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK