Le Moniteur des pharmacies n° 3164 du 19/02/2017
 

QU’EST-CE QUE JE RISQUE SI…

Stratégies

Vos droits

ANNE-CHARLOTTE NAVARRO   

Quand un salarié attaque son employeur devant les prud’hommes car il estime que son licenciement est abusif, à quel risque s’expose ce dernier ?

Aude est licenciée pour faute grave. Elle a informé Clara, la titulaire, qu’elle contestait son licenciement devant le Conseil des prud’hommes. Clara s’inquiète : que risque-t-elle face à une telle procédure ? L’article L. 1232-1 du Code du travail dispose que « tout licenciement doit être justifié par une cause réelle et sérieuse ». Cela peut-être une faute du salarié, comme son insuffisance professionnelle ou encore relever d’un motif économique. Le salarié qui souhaite contester la validité de son licenciement doit apporter des éléments qui démontrent que l’employeur soit n’a pas respecté la procédure obligatoire, soit que la cause invoquée n’est pas suffisante ou ne lui est pas imputable. Le salarié peut asseoir ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK