Le Moniteur des pharmacies n° 3164 du 19/02/2017
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE DROUADAINE 


La Commission des stupéfiants et psychotropes de l’ANSM a souhaité à nouveau rappeler les conditions de prescription et de délivrance du méthylphénidate en raison d’une part notable de prescriptions hors AMM, d’abus et de détournements. Le méthylphénidate est normalement prescrit dans la prise en charge du trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité chez l’enfant à partir de 6 ans. La primoprescription est hospitalière et doit émaner d’un spécialiste. Or, une primoprescription sur trois est réalisée par des médecins libéraux (généralistes et spécialistes). Pour la Commission, ce nombre important peut s’expliquer par la difficulté d’accès aux spécialistes dans certaines régions, avec un délai au diagnostic de TDAH de 1 à 2 ans. La Commission a également relevé quelques initiations de traitement chez l’adulte, hors AMM, pouvant « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous de la visibilité sur votre marge pour 2018, après application de la nouvelle rémunération des officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...