Le Moniteur des pharmacies n° 3163 du 12/02/2017
 

GENVOYA

Expertise

Nouveaux médicaments

ANNE DROUADAINE 

La présence de ténofovir alafénamide, moins toxique pour les reins et les os, permet l’utilisation de la trithérapie Genvoya chez les patients âgés atteints du VIH-1, insuffisants rénaux modérés ou hépatiques légers à modérés.

INDICATION Genvoya est indiqué chez l’adulte et l’adolescent (âgé de 12 ans et plus, pesant au moins 35 kg) infectés par le virus de l’immunodéficience humaine de type 1 dépourvu de toute mutation provoquant une résistance aux inhibiteurs de l’intégrase, à l’emtricitabine ou au ténofovir. Il peut être utilisé sans adaptation de dose chez le patient insuffisant rénal modéré ou hépatique léger ou modéré. MODE D’ACTION Genvoya comprend 4 principes actifs dont 3 molécules actives sur le VIH : l’elvitégravir, inhibiteur de l’intégrase, l’emtricitabine, inhibiteur nucléosidique de la transcriptase inverse et le ténofovir alafénamide (TAF), inhibiteur nucléotidique de la transcriptase inverse. La 4e molécule, le cobicistat, est un booster de l’elvitégravir et n’a pas d’effet direct sur le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...