Le Moniteur des pharmacies n° 3163 du 12/02/2017
 

FŒTOTOXICITÉ

Expertise

Ouverture

YOLANDE GAUTHIER 


Ce n’est pas une nouveauté, mais l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a tenu à le rappeler fin janvier : l’ensemble des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (ibuprofène, kétoprofène, diclofénac, acide niflumique, piroxicam…), y compris l’acide acétylsalicylique à des doses quotidiennes supérieures à 100 mg, sont contre-indiqués chez la femme enceinte dès le début du 6e mois de grossesse. Et ce pour toutes les voies d’administration incluant la voie cutanée, quelle que soit la durée du traitement. Les coxibs Celebrex (célécoxib) et Arcoxia (étoricoxib) sont quant à eux contre-indiqués pendant toute la grossesse. A l’origine de cette nouvelle alerte, un travail du centre régional de pharmacovigilance de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)en cours de publication, dont les résultats préliminaires avaient été présentés au congrès de la Société ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous été contacté par Amazon pour vendre de la parapharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...