Le Moniteur des pharmacies n° 3162 du 05/02/2017
 

OTC

Expertise

Ouverture

FRANÇOIS POUZAUD 

Deux enquêtes présentées début février confirment la nouvelle tendance des médecins à laisser plus de place à l’automédication, voire à la conseiller. De leur côté, les Français sont également plus enclins à se soigner seuls…

Pour la deuxième année consécutive, le marché de l’automédication (médicament non prescrit, non remboursé, conseillé et vendu par le pharmacien) progresse (+ 3,3 % en valeur en 2016, source : Afipa-OpenHealth). Mais, à la différence des années précédentes où ce marché était dynamique en raison de la pathologie hivernale (grippe), la croissance de l’automédication semble cette fois-ci reposer sur des bases plus solides. Les deux dernières enquêtes OpenHealth/Afipa et Ipsos/Pierre Fabre, présentées en février 2016, le démontrent : les Français sont prêts à gérer seuls des problèmes de santé simples et les médecins, enclins à les accompagner dans la pratique d’automédication. Ainsi, selon la première enquête citée, 41 % des médecins généralistes se disent prêts à conseiller à leurs patients d’aller voir directement leur pharmacien pour obtenir des conseils et ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK