Le Moniteur des pharmacies n° 3162 du 05/02/2017
 

ASSOCIÉS INVESTISSEURS

Services

Transactions

FRANÇOIS POUZAUD  

Délaissée après la publication du décret du 4   juin 2013 qui interdit à un pharmacien investisseur de détenir plus de la moitié du capital d’une SEL quelle que soit sa forme, la constitution de SELAS (société d'exercice libéral par action simplifiée) revient au goût du jour.

Lorsqu’on achète une officine avec un associé investisseur, la simplicité du fonctionnement d’une SELARL (société d'exercice libéral à responsabilité limitée) et son moindre coût conduisent à privilégier cette forme qui est la plus utilisée. Néanmoins, la SELAS conserve son intérêt dans le cas où les parties souhaitent recourir à des structurations complexes, ou si l’officine est importante ou appelée à le devenir. En effet, la souplesse de définition des règles d’administration et de fonctionnement de la SELAS en fait une structure adaptée aux pharmacies qui cherchent à réunir plusieurs associés, exerçants et non-exerçants. La SELAS offre en particulier une souplesse appréciable dans la rédaction des statuts, qui permet de créer des actions de préférence. Destinées au pharmacien investisseur qui finance les deux tiers des apports, mais ne détient que la ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK