Le Moniteur des pharmacies n° 3162 du 05/02/2017
 

REPORTAGE

Temps Forts

Reportage

LOAN TRANTHIMY (PARIS), JEAN-LUC DECAESTECKER (LILLE) ET MYRIEM LAHIDELY (MONTPELLIER) 

Faute d’union syndicale, l’appel à manifester de l’USPO le 26   janvier n’a pas réédité l’ampleur du mouvement du 30   septembre 2014. Peu importe, dans plusieurs villes françaises, les manifestants, en exprimant leur colère, veulent peser dans les futures négociations conventionnelles.

L’ambiance est bon enfant. Malgré le froid polaire, une centaine de titulaires, adjoints, préparateurs et étudiants se sont donné rendez-vous devant le siège de la CNAMTS, à Paris. Caroline Dupré, titulaire à Draveil (Essonne), non syndiquée, témoigne. «   J’ai une petite pharmacie de quartier et mon chiffre d’affaires dépend à 90   % des médicaments remboursables. Je n’ai pas versé de salaires depuis plusieurs mois. Si les baisses de prix continuent, je ne sais pas si je vais pouvoir continuer   », dit-elle. A son côté, Mohand Ahras, adjoint à la pharmacie de la Mairie à Corbeil-Essonnes, reconnaît que ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...