Le Moniteur des pharmacies n° 3161 du 29/01/2017
 

SUPPLÉMENTATION ALIMENTAIRE

Temps Forts

Enquête

DELPHINE GUILLOUX 

De nombreuses études cherchent à attribuer toujours plus de vertus à la vitamine D. En effet, son impact sur le métabolisme phosphocalcique n’est plus à prouver et est indispensable. Le retrait du marché d’Uvestérol D, lié au mode d’administration et non à la molécule, va-t-il entacher l’engouement suscité par la vitamine ?

La seule source de vitamine D est endogène. Faux L’organisme dispose de 2 sources d’apport en vitamine D : la synthèse au niveau de la peau sous l’effet des UV B et l’alimentation. La première permet de produire du cholécalciférol (ou vitamine D3). La seconde apporte à la fois du cholécalciférol présent dans quelques aliments d’origine animale, et de l’ergocalciférol présent dans quelques aliments d’origine végétale. La production endogène cutanée constitue cependant la principale source, couvrant 50 à 70 % des besoins quotidiens. On retrouve la vitamine D dans le poisson, les œufs et le fromage, «   mais il ne faut pas compter sur nos assiettes pour avoir un taux de vitamine D optimal ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK