Le Moniteur des pharmacies n° 3159 du 15/01/2017
 

SOCIOLOGIE

Temps Forts

Enquête

MAGALI CLAUSENER 

Au comptoir, des patients n’acceptent pas les génériques ou la vaccination. Qui sont-ils ? Y a-t-il un profil type de patients réfractaires ? Dans les faits, leurs réticences ne relèvent pas des mêmes motivations et arguments.

Selon un sondage réalisé par l’Institut BVA pour l’Assurance maladie en février 2016, 78 % des Français utilisent des génériques lorsqu’ils sont malades. Pour autant, le grand public leur accorde une note moyenne de confiance de 6,8 sur 10. «   La campagne nationale de promotion du générique tente de remédier à cette position de réticence des Français vis-à-vis des génériques, qui ne s’appuie pas sur des faits avérés, explique Catherine Bourrienne-Bautista, déléguée générale du Gemme (l’association des génériqueurs) . Pour nombre de personnes, si ces médicaments sont moins chers, c’est qu’ils sont moins efficaces.   » Selon le Gemme, d’autres ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...