Le Moniteur des pharmacies n° 3159 du 15/01/2017
 

QU’EST-CE QUE JE RISQUE SI…

Stratégies

Vos droits

ANNE-CHARLOTTE NAVARRO , FRANCK L’HERMITTE , ANNE-CHARLOTTE NAVARRO , FRANCK L’HERMITTE 

Sur les sites internet de ventes privées se développent depuis quelques mois des opérations de promotion incluant les pharmacies d’un groupement. Mais est-ce bien légal ?

Le groupement X. a informé Jean, pharmacien titulaire, qu’il va participer à compter du 1er février à une vente privée de produits de parapharmacie. Il est affirmatif : toutes les officines devront participer. Le site va mettre en vente des coupons d’achats de 50 euros, achetés par le patient 25 euros. Jean s’inquiète  : que risque-t-il si l’Ordre l’apprend  ? Bien que ces offres ne portent que sur des produits de parapharmacies, Jean, en qualité de pharmacien, doit respecter le Code de déontologie pour l’ensemble des produits qu’il vend à l’officine. L’article R. 4235-22 interdit, en effet, « aux pharmaciens de solliciter la clientèle par des procédés et moyens contraires à la dignité de la profession. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, compte tenu de l’évolution du métier, que les services, nouvelles missions et activités spécialisées de l’officine prendront l’ascendant sur le médicament lui-même ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...