Le Moniteur des pharmacies n° 3158 du 08/01/2017
 

Vous avez la parole

Vous avez la parole

PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOIS POUZAUD 

Faut-il légaliser la rétrocession entre pharmacies ?

OUI, MAIS… J’ai du mal à avoir un avis tranché sur la question. L’interdiction de la rétrocession a permis de moraliser un certain nombre de pratiques. En principe, elle ne devrait être réservée qu’au dépannage entre pharmaciens. Sur mon secteur, nous avons créé une structure d’achats groupés, le GIEPP 21, et elle fonctionne bien car les membres de ce groupement d’intérêt économique s’engagent sur des volumes de ventes auprès des laboratoires. Et si, en fin d’année, les engagements individuels ne sont pas tenus, le GIE achète au laboratoire ce qu’il manque pour rentrer dans les objectifs et le refacture à ses adhérents. Si la rétrocession se développe, c’est parce que certaines centrales d’achats sont mal organisées. On ne peut pas demander ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...