Le Moniteur des pharmacies n° 3153 du 01/12/2016
 

ACHATS GROUPÉS

Temps Forts

Enjeux

FRANÇOIS POUZAUD 

Alors que les centrales d’achats pharmaceutiques et les structures de regroupement à l’achat sont, dans l’ensemble, un échec, les groupements et syndicats sont divisés sur les mesures à prendre concernant la rétrocession.

La rétrocession, dans le cadre des travaux de la profession sur les conditions d’achat des officines, est au cœur d’une vive polémique entre syndicats et groupements. Deux positions s’affrontent. D’un côté, les partisans de la légalisation des rétrocessions (les deux syndicats FSPF et UNPF ainsi que les 16 adhérents du collectif de groupements UDGPO), de l’autre Federgy (16 groupements nationaux) qui prône leur interdiction pure et simple. Dans ce débat, le syndicat USPO est plutôt au centre, même s’il n’est pas favorable à la légalisation de la rétrocession. «   Il ne faut pas y toucher tant qu’une alternative efficace ne s’est pas mise en place du côté des centrales d’achats pharmaceutiques et structures de regroupement à l’achat, mais quand ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...