Le Moniteur des Pharmacies n° 3153 du 03/12/2016
 

REVENUS

L’annuel 2016

ÉCONOMIE

François Pouzaud

Les revenus du titulaire en ont pris pour leur grade en 2015. Ils chutent en moyenne de 5 000 € dans les pharmacies imposées à l’impôt sur le revenu. Mais surtout, ils évoluent de manière très inégale entre les officines.


Depuis 2014, la rémunération du réseau est laminée par les baisses de prix. L’introduction des honoraires de dispensation n’a pas inversé la tendance. « En étant à zéro sur les ressources liées au médicament remboursable, le revenu du titulaire joue les variables d’ajustement et c’est la raison pour laquelle il continue de baisser », explique Philippe Besset, vice-président de la FSPF. Avec la stagnation générale de l’activité et la hausse des charges fixes et des frais de personnel, ces derniers deviennent mécaniquement plus lourds, entraînant des répercussions sur le résultat courant avant impôt du pharmacien. Ces frais et charges d’exploitation ayant déjà été comprimés au plus juste, en plus de la concurrence vive entre pharmacies empêchant une latitude sur les prix de vente des produits à marge libre, la rémunération actuelle du pharmacien ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...