Le Moniteur des pharmacies n° 3153 du 01/12/2016
 

Edito

Edito

PAR MATTHIEU VANDENDRIESSCHE,

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT


Une « adaptation simpliste », « des ficelles trop grosses pour émouvoir », « un film sans nuance », « une actrice danoise dans une affaire complètement française : une première trahison de la vérité »… A quelques exceptions, la critique n’a pas épargné le film La Fille de Brest à sa sortie sur les écrans le 23 novembre. Même si elle salue l’audace du sujet et de l’héroïne dans la vraie vie, Irène Frachon, portant à bout de bras son combat. En ces termes, les reproches adressés au film d’Emmanuelle Bercot font écho à celles proférées à l’époque à l’endroit de la pneumologue et au peu de crédit porté à une étude clinique mal bordée. Pas assez solide pour passer la rampe… Notre époque est peut-être lasse de ces ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...