Le Moniteur des Pharmacies n° 3153 du 03/12/2016
 

MÉDICAMENTS CHERS

L’annuel 2016

ÉCONOMIE

François Pouzaud

Les ventes de produits chers de PFHT supérieur à 1 500 € augmentent fortement (+ 11,6 % de septembre 2015 à août 2016). Paradoxalement, cette croissance à deux chiffres profite peu aux pharmacies, du fait que la marge du pharmacien est de 0 % au-delà de ce seuil.


Les produits chers de plus de 1 500 € en PFHT représentent aujourd’hui 7 % en valeur du marché des médicaments de prescription médicale obligatoire, soit 1,5 Md€. Cette croissance résulte pour une très grande partie de l’arrivée des nouveaux antiviraux d’action directe dans le traitement de l’hépatite C. Les pouvoirs publics ont acté le fait que l’innovation dans le futur sera coûteuse et c’est la raison pour laquelle ils s’emploient à trouver des dispositifs « tampon » destinés à lisser les impacts budgétaires à court terme des produits innovants et chers. Le résultat est atteint en 2016 puisque, dans le même temps, le CA des médicaments de prescription médicale obligatoire a régressé de 0,9 % à 22,8 Mds€.Même si « une officine ne vend en moyenne que deux boîtes à plus de 1 500 € PFHT par mois », indique Denis ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...