Le Moniteur des pharmacies n° 3152 du 24/11/2016
 

RETRAITE DES PHARMACIENS

Temps Forts

Focus

FRANÇOIS POUZAUD 

La réforme des retraites sera l’un des grands enjeux de la prochaine présidentielle. Si la profession est confrontée à un problème démographique, à la fermeture d’officines et à la baisse de ses revenus, elle ne doit pas craindre pour le moment pour l’avenir de son système de retraite.

Pierre Clément, pharmacien titulaire à Lyon, a 56 ans. Comme bon nombre de confrères de sa génération qui cesseront leur activité dans une dizaine d’années, il se préoccupe de savoir quel sera le montant de sa retraite. Par curiosité, il est allé simuler sa retraite sur le site de la Caisse d’assurance vieillesse des pharmaciens (CAVP). Stupéfaction ! S’il devait s’arrêter à la fin de l’année, il toucherait, pour la partie retraite complémentaire par capitalisation, une rente de 5 772 € par an ! «   Il faudrait donc que je vive encore au moins 27 ans pour toucher l’intégralité de mon capital acquis, hors intérêts   », calcule-t-il. L’inquiétude ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK