Le Moniteur des pharmacies n° 3151 du 17/11/2016
 

Temps Forts

Ouverture


Face au renforcement des contrôles des caisses primaires de l’Assurance maladie, l’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) conseille à ses adhérents de mieux référencer les médicaments génériques, y compris ceux qui sont présents chez peu de génériqueurs (tobramycine collyre, lopamidol en injectable ou encore lidocaïne patch…). Une consigne nécessaire aux yeux du syndicat en raison des rejets de dossiers ou des indus réclamés par les CPAM aux pharmaciens. «   C’est le cas en Île-de-france par exemple, signale Jean-Luc Fournival, président du syndicat. Nous souhaitons que les pharmaciens ne soient pas pénalisés en raison des ruptures de stock ou de l’absence de génériques ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK